devis express :
recevez notre
proposition

Réduction des consommations énergétiques : l’État ouvre la voie ! - 25/02/2020

Le 12 février dernier, au cours du Conseil de Défense écologique, le gouvernement a annoncé une vingtaine de mesures qui permettraient de réduire les consommations en énergie des bâtiments publics.

 

Lors du Conseil de Défense écologique, le gouvernement a évoqué un plan pour réduire la consommation en énergie des bâtiments de l’État car « les services publics ont vocation à jouer un rôle moteur dans la transition écologique ». Le plan Services Publics écoresponsables aura ainsi pour objectif d’accélérer la transition écologique des bâtiments publics.

Bien qu’afficher le DPE soit déjà obligatoire pour certains bâtiments publics (depuis le 2 janvier 2008, pour les bâtiments de plus de 500 m² accueillant du public), le gouvernement a choisi d’être encore plus transparent, en instaurant la mise en « open data » des DPE pour l’ensemble des bâtiments publics.

Une vingtaine de mesures complémentaires accompagnent cette transparence des DPE. Leur but : une meilleure efficacité pour le suivi des consommations, et la fin des équipements polluants.

En effet, on notera la prochaine création d’un outil de suivi de la consommation des fluides (eau et énergie) pour la réalisation d’une cartographie énergétique précise de l’immobilier de l’État, en vue d’optimiser les coûts liés à l’énergie. Cette carte sera aussi consultable, en open data.

Autre point important à souligner, l’interdiction d’acquérir des chaudières au fioul, ou de lancer des travaux de réparation sur ce type de chaudières, à compter de mars 2020. Ces chaudières devront avoir totalement disparu en 2029 (des délais seront toutefois accordés pour les ministères de l’Intérieur et des Armées).

Cette volonté de transparence de la part de l’État traduit son rôle premier vers la transition écologique.


« Retour aux actualités

ils nous font confiance

Nos certifications / Affiliations