devis express :
recevez notre
proposition

Les opérateurs de diagnostic immobilier sont prêts pour le 1er avril 2019 - 02/02/2019

Alors que certains parlent du report de la date butoir du 1er avril 2019, concernant l’entrée en vigueur du nouveau dispositif de certification des opérateurs de diagnostic immobilier, à Perpignan, les diagnostiqueurs immobiliers sont prêts et, en parfaits stratèges, ont déjà pris leur décision concernant cette réforme.

Rappelons en quelques mots et de manière non-exhaustive, ce qu’elle apporte de nouveau : un allongement de la durée du cycle des certifications qui passe de cinq à sept ans, un contrôle sur ouvrage global et aléatoire, une formation obligatoire continue pour tous les domaines, une harmonisation des durées de formation comme des surveillances documentaires, des examens théoriques supprimés en re-certification, etc.

Mais sur quels critères les opérateurs de diagnostic immobilier de Perpignan se sont-ils basés pour prendre les devants face au nouveau dispositif programmé pour le 1er avril 2019 ? Voici, dans ce qui suit, un récapitulatif des différentes possibilités qui se présentaient à eux selon la date d’échéance de leurs certifications :

  • Pour les certifiés disposant d’une certification échue avant le 1er avril 2019 : une re-certification obligatoire selon l’ancien dispositif pour continuer d’exercer leur activité avec la possibilité de proroger de deux ans leur nouvelle certification en réussissant l’examen de contrôle sur ouvrage global après cette date.
  • Pour les certifiés disposant d’une certification échue après le 1er avril 2019 : une prorogation de deux ans après cette date, par un passage réussi du contrôle sur ouvrage global, ou le choix de se soumettre à un examen complet pour une certification de sept ans, toujours après la date d’échéance.

 

Quant aux non-certifiés, le choix d’attendre le nouveau dispositif n’a pas dû faire beaucoup d’adeptes, étant données les contraintes de prérequis professionnels et de durée de formation exigées par celui-ci. Le fait est que les opérateurs de diagnostic immobilier, tels ceux d’EXPEB à Perpignan, ne se sont pas laissé abattre par cette nouvelle réglementation dont l’échéance approche.

Ils peuvent toutefois lâcher un peu de lest, sachant que rien n’est encore fait et, qu’au regard du retard pris dans la mise en application du texte de l’arrêté, les organisations professionnelles telles que la CDI FNAIM dénoncent avec vigueur l’échéance du 1er avril 2019. Elle pourra très bien se retrouver reportée au 1er janvier 2020.


« Retour aux actualités

ils nous font confiance

Nos certifications / Affiliations