devis express :
recevez notre
proposition

COVID-19, quelles conséquences pour les diagnostiqueurs immobiliers ? - 19/03/2020

Confinement. La grande majorité des entreprises sont à l’arrêt, ou en chômage partiel. Quid de l’activité de diagnostiqueur immobilier ?

Afin de stopper ou limiter la propagation du virus, les contacts entre les personnes sont à éviter au maximum. C’est pour cela que de nombreuses entreprises privilégient le télétravail, quand cela est possible, ou passent en chômage partiel, pour assurer la sécurité de leurs salariés le temps du confinement. Celles ne pouvant opter pour le télétravail ou le chômage partiel doivent s’assurer de respecter les règles édictées, en termes d’hygiène et de sécurité.

Mais qu’en est-il pour les diagnostiqueurs immobiliers ? Mettre en place du télétravail ne sera pas tellement adapté, en tout cas pour les diagnostics !

La Chambre des diagnostiqueurs de la FNAIM invite la profession à ne pas prendre de risques, et à être responsable.

Ainsi, de nombreux cabinets de diagnostics ont fermé leurs portes, d‘autres ont choisi d’effectuer des diagnostics uniquement dans des logements vides…

C’est à une situation économique compliquée que va être confrontée la profession. Des mesures ont été annoncées par le gouvernement pour accompagner l’ensemble du pays, entreprises comme salariés, et indépendants.

Alors dans la mesure du possible, restreignez vos déplacements, et prenez soin de vous !

NB : dans l’attente d’une reprise concrète de notre activité, n’hésitez pas venir découvrir notre offre en matière de diagnostics immobiliers sur le site https://www.expeb.fr/.


« Retour aux actualités

ils nous font confiance

Nos certifications / Affiliations